Yoru / Asakawa Maki

J’ai un faible indescriptible pour les japonaises langoureuses et déprimantes.